3 étapes pour réussir la remise en route de sa piscine !

Les beaux jours devraient arriver et avec eux l’envie de voir dans son jardin une piscine avec une eau cristalline. Aussi, vous vous demandez probablement comment procéder à la remise en route de votre piscine.

Voici quelques conseils donc, accessibles à toutes et tous, en 3 étapes. Vous allez voir, c’est facile ! A faire, dès 15°, température d’eau.

Etape 1 : Le bassin et ses abordsnettoyage de la piscine

Le grand nettoyage de printemps nécessite de se focaliser d’abord sur la piscine évidemment ! On retire les équipements d’hivernage (bâche, volet ; flotteurs, bouchons et bouteilles gizzmo dans le cas d’un hivernage passif). On procède au nettoyage des abords avec des produits adaptés ou un simple coup de balai, depuis les margelles vers l’extérieur. Côté piscine, on réajuste le niveau d’eau au ¾ du skimmer et pendant ce temps, on nettoie les dépôts les plus importants à l’aide d’une épuisette, d’un balai et d’une brosse ligne d’eau. L’usage du robot électrique est secondaire pour ne pas colmater rapidement les filtres. On pense également à laver sa couverture d’hiver, à remplacer les volets de skimmers ou paniers défectueux.

Etape 2 : Le local technique

Là aussi, il y un peu de travail à prévoir ! Si on a fait à un hivernage passif, il faut remettre la pompe et le filtre en place avec leurs bouchons de purge. Dans tous les cas, on contrôle l’état de la filtration (quitte à nettoyer ou changer la masse filtrante : en moyenne 2 ans pour une cartouche, 5 ans pour le sable, 12 ans pour le verre). Pour l’amorçage de la pompe, un petit apport d’eau dans le préfiltre de façon à ce qu’il soit plein. On referme le couvercle de la pompe puis on peut démarrer le coffret électrique. Il est également primordial de reprogrammer l’horloge et le temps de filtration. Rappelez-vous la règle de base : température d’eau/2 = temps de filtration quotidien !!

Etape 3 : la chimie

Nous avons déjà vu comment analyser l’eau de sa piscine dans un article précédent mais n’oublions pas qu’une chimie équilibrée, c’est un entretien facilité ! Alors pour faire simple : TAC à 80ppm et pH entre 7 et 7.4. Dès que ces paramètres sont ok (et pas avant, au risque d’abimer le revêtement), on peut passer au traitement choc adapté en actionnant la filtration pendant 48h : chlore choc, hypochlorite, brome choc ou oxygène actif.

Une fois les 3 étapes réalisées, le bassin devrait être limpide ! Il est temps de repasser en filtration programmée, de mettre son traitement long voire anti-algues préventif et clarifiant adapté pour une piscine parfaite !!

Si malgré cela des questions subsistent, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à aller sur le module Irrilab.

maintenant  à l'eau

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.